Shrek concept art by Henrik Tamm

« Shrek 5 » sera le second DreamWorks Animation de 2019.

C’est ce qu’a annoncé nos confrères de THR lors de l’évocation du futur de DreamWorks Animation après le départ de Jeffrey Katzenberg et le rachat du studio par Comcast. Si l’on connaissait déjà le premier film prévu, Shadows, patronné par Edgar Wright et Doug Sweetland, le second long-métrage était encore caché en coulisses… jusqu’à maintenant.

C’est donc un cinquième épisode de Shrek qui cohabitera avec un film original, sur une formule similaire à l’année 2018, où nous verrons Larrikins et Dragons 3. Et 2017 s’annonce bien avec pas moins de trois films : Baby Boss, Les Croods 2 et Capitaine Superslip, sous-traité chez Mikros.

Les jeunes héros de « Capitaine Superslip »

Il reste également à définir si ce Shrek 5 sera une suite du précédent ou si l’on se dirige vers une forme de reboot, qui pourrait se révéler plus économique pour Universal, sans parler du spectre de la sous-traitance, une solution bien pratique pour réduire les coûts de longs-métrages qui ont tendance à excéder les prévisions budgétaires tout en décevant les estimations au box-office… autant dire que les résultats de Superslip seront déterminants pour la suite des événements !

Si tout ces mouvements de corps d’armées rappellent surtout que les joueurs se multiplient à une vitesse vertigineuse sur le terrain de plus en plus compétitif du long-métrage d’animation 3D, nous gardons à l’esprit que DreamWorks Animation possède à l’heure certains des meilleurs artistes : il serait dommage, après plusieurs vagues de licenciements, que les nouveaux propriétaires décident de brader de tels talents en raison de volontés purement économiques.

Pour rappel, le box office mondial des précédents films Shrek

Shrek : 484.409.218 $
Shrek 2 : 919.838.758 $
Shrek le Troisième : 798.958.162 $
Shrek 4, il était une fin : 752.600.867 $

Note : ces chiffres, donnés à titre indicatif, ne prennent bien sûr pas en compte ni l’inflation, ni l’augmentation du prix des tickets et des majorations dues à la 3D. En revanche, ils vous donnent une bonne idée des attentes que peuvent susciter un retour de l’ogre chez les producteurs…



Dernières publications

  • Moonlight : création d’un label d’animation adulte chez Illumination

    Moonlight : création d’un label d’animation adulte chez Illumination

    Mike Moon, vétéran de Netflix, Sony et Disney, lance son propre label d’animation pour adultes chez Illumination Entertainment. Moon sera le président de la nouvelle division, intitulée Moonlight, et servira de conseiller créatif pour le studio qui a créé la franchise Moi, Moche et Méchant. Moon, qui a quitté Netflix en juillet où il était […]

  • Première bande-annonce pour « Gudetama : Une aventure œuforique »

    Première bande-annonce pour « Gudetama : Une aventure œuforique »

    Après deux saisons pour la mascotte Rilakkuma et cinq pour Aggretsuko, voici venir la série Gudetama, dont la première bande-annonce a été dévoilée à l’occasion de l’événement Netflix Tudum. Un road-movie tranquille et empreint d’empathie sur la découverte de soi et de ses origines, parfait pour chiller ! Résigné à l’idée de finir dans une […]

  • Découvrez le clip « Star Walkin' », hymne du Mondial League of Legends

    Découvrez le clip « Star Walkin’ », hymne du Mondial League of Legends

    Comme chaque année, Riot Games dévoile un de leurs clips animés à l’occasion du championnat du monde e-sport de League of Legends. Place donc à Star Walkin’ ! Différents studios se sont auparavant attelés à la création de clips pour le géant du jeu vidéo, depuis Fortiche (désormais occupé par Arcane et d’autres projets pour […]