Un deuxième jour riche en pitch, débutant par une keynote présentée par Mike Richardson de Kids Insight, avant de découvrir une grande palette de projets dont nous vous avons fait une sélection ici :

Burnout Diary

Maaike est illustratrice, aime le thé et est une perfectionniste. Sa vie est fun fun fun, mais aussi remplie remplie remplie. Maaike traverse avec optimisme les longues journées de travail et les nécessités sociales grâce à sa voix intérieure qu’elle surnomme avec affection “son petit dictateur”. Mais lorsque Maaike fait une crise de panique semblant venir de nulle part, sa plus profonde peur devient réalité : elle ne peut pas être parfaite. Durant un burnout d’une année, Maaike part en quête contre son petit dictateur, apprenant à s’estimer qu’être assez est bien suffisant.

Après House of broken hearts, le studio Pupil revient avec un projet touchant à la sensibilité et aux émotions. L’illustratrice Maaike Hartjes a traduit les pressions professionnelles et sociales ressenties dans son métier pourtant vecteur de divertissement dans un roman graphique. Elle a aussi insisté sur la nécessité de savoir couper son téléphone afin de s’accorder une vraie pause en se coupant des réseaux sociaux.

C’est là tout le paradoxe du projet doté d’un spécial TV, la productrice Tunde Vollenbroek nous a présenté la volonté d’alimenter un compte Instagram avec des visuels de l’artiste sur le burn out. ce qui nécessite de l’engagement sur le réseau loin d’une démarche de déconnection. La création d’un journal motivationnel avec des stickers de récompense est déjà plus raccord avec l’envie de s’éloigner d’un milieu de travail toxique. On va suivre ce projet avec intérêt et peut-être prendra-t-il la forme d’une mini série, en tous cas l’approche du burnout est on ne peut plus présent dans nos vies.

Blue Figures

“Blue Figures” vise à explorer la relation entre le Jazz et ses musiciens sous la forme d’une série anthologique animée et une collection d’albums de BD  au format d’une pochette contenant un vinyle. Utilisant l’animation pour faire revivre les époques passées, la série dépeindra une vision graphique et contemporaine du Jazz, ses principaux acteurs et son héritage. Chaque épisode sera un court biopic explorant un axe thématique inspiré par un célèbre artiste de Jazz. Chaque épisode sera lié au suivant à travers différents pays et époques grâce un personnage ou un lieu. De cette manière, il pourront être vus séparément ou consécutivement, apportant de la flexibilité à la distribution.

Nathan Otano nous a confié qu’il avait mûri son projet lors de la création de ses courts métrages au Gobelins où il écoutait beaucoup de jazz. Il souhaiterait élaborer une série TV, ainsi qu’un podcast dédié et géré par des spécialistes en musique et la création d’un bel objet bande dessinée sous la forme et accompagné d’un vinyle. L’animation de la série sera traditionnelle et très colorée avec des inspirations sur le posing de musiciens en concert ce qui est très attractif.

On peut se poser la question de la rentabilité d’un tel projet qui vise un public ado-adulte mais surtout de niche. Il est nécessaire que des ponts soient faits pour le public néophyte ou juste amateur afin d’avoir une audience grandissante et avec un renouvellement régulier. La musique et l’animation sont fait pour s’entendre au travers l’abstraction musicale et il sera intéressant d’observer comment le projet va grandir.

Baldies

Oui, vous avez le cancer, mais ce projet peut vous aider à être courageux et fort, mais surtout positif. Tous ces médecins, toutes ces auscultations et cette peur à l’intérieur est normale, mais nous allons vous expliquer beaucoup de choses grâce à la magie de l’animation, donc nous pourrons voir à l’intérieur du corps et même la chimiothérapie deviendra votre ami. Pourquoi vos cheveux tombent de votre crâne ? Pourquoi vous ne pouvez pas aller à l’école avec vos amis ? Et c’est quoi une tumeur ? Ce ne sont pas des questions simples et grâce à ce projet vous aurez des réponses.

En l’absence de la créatrice Eliska Podzimkova (qui a une connaissance intime du cancer vu qu’elle a subi une chimiothérapie il y a plus de dix ans), partie présenter le même projet au animation forum de la CEE de Lubjana, ce sont le réalisateur Jiri Sadek et sa partenaire Julie Ondrackova qui sont venus présenter Baldies à Lille. Le projet de série TV serait accompagné d’une application, d’une chaîne Youtube et de bande dessinée/livres interactifs pour appuyer le dialogue avec les enfants.

Le but de Baldies est de casser des tabous entourant le cancer, que ce soit sur des questions techniques ou sur d’autres, plus personnelles, car même si c’est une maladie qui se soigne, la gravité du traitement est telle qu’ouvrir le dialogue peut être complexe. D’où l’idée d’avoir une série qui permet de répondre à ces questions lorsque c’est un enfant qui est touché, cette volonté de répondre à ces questions peut aussi s’appliquer aux adultes.

L’une des inspirations esthétiques de ce projet de série est Welcome to my life d’Elizabeth Ito, dans l’idée de créer un mélange entre animation et des décors réalistes. L’autre est Il était une fois la vie, pour la représentation stylisée du système immunitaire. Deux types d’épisodes constitueront la série : les “process” et les “relationship”, le premier traitant de la maladie et l’autre sur l’impact de la maladie entre les personnes. On retrouve Dandelooo dans les partenariats possibles pour ce qui est de la distribution.

Sidequest

Pour chaque héros, Combien de rêveurs qui n’ont pas réussi l’aventure ? Voici leurs histoires. SideQuest, ce sont quatre aventuriers amateurs en quête d’accomplir leur rêve d’actions héroïques. Mais au lieu de ça ils se retrouvent à galérer à payer leurs factures, se désembourber de problème familiaux, maquant de temps et d’estime d’eux-mêmes et cherchant à dominer leur peur de ne pas être conformes. En bref, ils sont en pleine quêtes annexes, les SideQuest.

Produite par les norvégiens de Tordenfilm et Qvisten Animation (la trilogie d’aventure de Solven et Ludwig, Dans la forêt enchantée de Oukybouky…), présenté par Erik Vogel et le créateur de la série David Skaufjord, le pitch de SideQuest fut l’un des plus drôles de ce mardi.

Situé dans un monde médiéval aux arrières goûts de critique sociale, SideQuest s’attache à un groupes de personnages qui ont bien la loose en commençant par l’héroïne, Vigdus, une trentenaire blasée à la tête de ce rassemblement d’incapables composé d’un ménestrel nul qui rappe, d’un barbare nerd et lâche fan de collectibles et d’un magicien alcoolique ayant l’apparence d’un hibou.

L’animatique présentée par le duo fut un moment de franche rigolade sans jamais avoir l’air d’une resucée de blagues sur les rôlistes ou sur les univers d’heroic fantasy avec des dialogues du tac au tac, ce qui est plutôt rafraîchissant. Même si le look des personnages n’est pas encore définitif, celui-ci est attrayant avec un côté cartoon très sympathique.

Dans le contexte du Cartoon 360, le pitch s’est attaché à montrer le potentiel de l’univers à s’étendre vers de la bande dessinée (un album sera publié en Norvège), le jeu vidéo (les références données allaient des classiques LucasArts comme Secret of the Monkey Island ou Grim Fandango) ou encore du jeu de plateau.

La série est attendue en 2022 si les plans de financement estimés sont bouclés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *