Toute manifestation professionnelle étant naturellement bousculée par l’actuelle pandémie, l’organisation de Cartoon Forum 2020 a pris la décision de basculer sur un format en ligne, ce qui ne nous retiendra pas de vous évoquer les projets qui ont attiré notre attention.

  • Patouille

Patouille

Patouille est un petit être merveilleux qui vit au rythme des végétaux. Aux côtés de son ami Momo, il découvre les spécificités incroyables des plantes.

Produit par Miyu Production,ce projet de série 2D au format de 52 épisodes de 5 minutes créée par Inès Bernard-Espina, Mélody Boulissière et Clémentine Campos d’après un univers graphique de de cette dernière possède la patte graphique la plus sensible et mignonne depuis Miru Miru.

Une guitare à la mer

Une fouine dont le travail absurde consiste à vendre des cravates en porte-à-porte à travers la campagne, est considérée comme « parasite » et erre perpétuellement d’un lieu à un autre. Elle décide de tenter sa chance dans la forêt, où son destin prend un nouveau tournant grâce à l’aide inconditionnelle d’un hérisson. Un troisième personnage, un capybara qui a perdu sa maison et ses racines pour des raisons que l’on suppose liées au climat, va à son tour conduire notre fouine vers le chemin de l’entraide et lui permettre de découvrir sa véritable place dans la vie.

Produit par JPL Films (Sororelle, Un cœur d’or), ce projet de spécial TV de 26 minutes en stop motion réalisé par Sophie Roze possède une adorable stylisation, et ce trio fouine/hérisson/capybara aux questionnements très actuels m’interpelle. J’ai hâte de vous en reparler !

Zombillenium

Aimez-vous à mort les relations humaines ? Ici, on embauche pour l’éternité ! Bienvenue dans les coulisses de Zombillenium, parc d’attractions géré par une joyeuse bande de monstres loufoques engagés par le Diable lui-même. Les conditions de travail sont difficiles en raison des restrictions budgétaires et ces employés farfelus font le deuil de leur situation tandis que Gretchen, une sorcière stagiaire mais aussi une agente double sous couverture, a un plan pour mettre le grand patron à la porte… Cette série poursuit l’histoire du long métrage réalisé par Arthur de Pins et Alexis Ducord.

Trois ans après le long métrage Zombillénium, le parc ré-ouvre ses portes cette fois pour un développement en série animée toujours chez maybe Movies avec 2 Minutes. Plusieurs possibilités sont toutefois présentes : suivre l’intrigue de la bande dessinée et mettre Gretchen au centre des aventures ou découvrir une nouvelle galerie de personnages façon horreur new digitale, ou les deux avec une Gretchen leadeuse d’une équipe fraîchement sortie de terre. On est curieux de savoir si les frissons du grand huit seront au rendez-vous.

Femmes and Fame

Comme Crazy in love de Beyoncé ou Gloria de Patti Smith, Femmes & Fame mettent en lumière la façon dont les femmes autrices et chanteuses ont changé la façon dont les elles dont elles ont changé une industrie essentiellement dominé par les hommes. La série proposera l’analyse musicale d’un hit et expliquera le contexte de l’histoire de la musique pop en utilisant des éléments sonores originaux et une animation traditionnelle en 2D. Elle expliquera également la manière dont les succès populaires ont contribué à faire progresser le rôle des femmes tant dans le milieu musical que dans la société.

Ce concept de série produit entre Foliascope et La Générale de Production réalisé par Amandine Fredon (Ariol) avec les graphismes de Leslie Plée (Moi vivant, vous n’aurez jamais de pauses ou comment j’ai cru devenir libraire) est attractif dans sa mise en avant de figures féminines dans l’univers musical. Il sera intéressant de voir comment ces musiciennes, compositrices et/ou interprètes seront mis en avant ainsi que le contexte qui entourent chaque tube. J’ai pour ma part un gros souhait de diversité musicale pour ce projet: du rap au métal, de Aya Nakamura à Nina Hagen. Grosse attente de ce Cartoon Forum !

La vie de château

Après la mort de ses parents, les pouvoirs publics envoient Violette, huit ans, vivre chez son oncle Régis, qui travaille comme gardien au château de Versailles. Pour commencer, elle ne supporte pas cet ogre effrayant qui n’aime pas les enfants et qui n’a jamais demandé à s’occuper d’elle. La petite fille têtue décide alors de ne pas lui parler et s’enfuit dès qu’elle le peut. Mais peu à peu, Régis et Violette apprennent à se connaître et à se rapprocher, formant une nouvelle famille. Dans les coulisses du Palais du Roi Soleil, Violette retrouve ses marques, sa confiance en elle et commence à se remettre sur pied, grâce à Régis, son meilleur ami Malcom, sa sympathique assistante sociale et tous les nouveaux amis qu’elle se fait.

Produit par Films Grand Huit, La Vie de Château est un très beau court-métrage qui, après son succès sur le petit écran cherche à s’étendre dans un format de mini-série avec 6 épisodes 26 minutes. Clémence Madeleine-Perdrillat et Nathaniel H’limi seront toujours présents aux commandes de la réalisation qui permettra d’approfondir ce joli univers.

Women in War

Women in War raconte l’histoire de l’Europe. de la démocratie européenne et comment, pendant les moments difficiles de la Seconde Guerre mondiale, les jeunes femmes ont choisi de la défendre ! Des jeunes femmes qui ne se connaissaient pas, mais qui partageaient un état d’esprit commun, les mêmes valeurs et un courage incroyable pour défendre ce en quoi elles croyaient. Elles ont risqué leur vie. Elles ont risqué la vie de leurs proches. Pourtant, elles n’ont pas cédé. Women in War est une série animée qui montre comment l’Europe, grâce à ces femmes, a combattu et gagné.

Dans la lignée des Culottées et de Femmes and Fame, ce projet a pour objectif des mettre en valeur les femmes dans l’histoire. Nous serons donc attentifs aux mêmes points : la narration et l’angle apporté à cette démarche féministe. Co-produite avec Godo films, Sparre Production et Letko (Jacob et les chiens qui parlent) et réalisée par  Julie Herdichek Baltzer, cette série possède des bases esthétiques assez solides. Nous l’avions loupé au dernier Cartoon 360 à cause des grèves, nous serons cette fois présents en ligne pour le découvrir.

La Rivière à l’Envers

La Rivière à l’Envers est le récit de deux quêtes : Hannah veut recueillir une goutte d’eau de la rivière Qjar pour sauver son oiseau ; Tomek veut conquérir l’amour d’Hannah. Au fil du récit, ces deux quêtes se succèdent, se chevauchent et enfin se complètent.

Adapté des romans jeunesses à succès de Jean-Claude Mourlevat édités chez Pocket, ce projet va être intéressant à suivre dans sa modernisation de thématiques comme la romance entre Tomek et Hannah et aussi dans l’écriture de son héroïne, ici entre les mains de Marie de Banville et Jean Regnaud (Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill, Le Grand méchant Renard). Paul Leluc (Lulu et Nelson), le réalisateur, n’est pas non plus étranger à la série puisqu’il avait réalisé les Grandes grandes Vacances. Les concept arts et paysages présents sur le site de Dandelooo sont très inspirants car alliant grands espaces et abstraction des formes.

Pop Paper City

Pop Paper City est un programme de bricolage en 3D plein de vie et d’aventure, qui se déroule dans un endroit où les rêves peuvent devenir réalité. La série se concentre sur un groupe d’amis en papier qui vivent à Pop Paper City, la capitale de ce monde étonnant. Dans chaque épisode de 11 minutes, les personnages de Pop Paper City trouvent une nouvelle façon de s’amuser ensemble en créant de nouvelles parties de leur monde en utilisant l’artisanat pour résoudre leurs problèmes et compléter leur aventure. Des insert en live action pour assembler le papier dans le monde en 3D de l’émission inspireront les enfants à réaliser leurs propres créations en papier, en les encourageant à « faire en regardant ».

Produit par LoveLove Films et distribué par Aardman (un beau gage de confiance et de qualité), réalisée par Lucy Smith, cette série pre-school possède quelque chose de touchant avec ses personnages assemblés en papier et carton. Avec la période de confinement que l’on a traversé et les incertitudes liées à l’avenir, il fait partie de ces programmes que l’on va voir se multiplier car interactif et permettant de rassembler le public autour d’une activité. A observer de près !

Mehdi – Avis de passage

Dans une ville populaire de banlieue parisienne, Mehdi est un jeune facteur travaillant dur pour sa famille. Mais un jour, sa direction le mute dans un autre quartier et chamboule ses habitudes. Les destinataires de sa nouvelle tournée lui réservent bien des surprises…

Récompensé durant le dernier festival d’Annecy du prix Ciclic où il était présenté aux Pitchs MIFA, le projet de série Mehdi – Avis de passage d’Oussama Bouacheria passe par le Cartoon Forum pour trouver des partenaires et prouve une fois de plus la vitalité des talents qui constituent le Studio la Cachette, dont le dernier projet de long-métrage présenté au Cartoon Movie, Mu Yi, avait fait forte impression. Ancré ici dans un présent et un réalisme qui manque dans les séries animées, Mehdi – Avis de passage possède des possibilités de parler de notre société comme rarement dans ce medium.

Burnout Diary

Maaike est illustratrice, aime le thé et est une perfectionniste. Sa vie est fun fun fun, mais aussi remplie remplie remplie. Maaike traverse avec optimisme les longues journées de travail et les nécessités sociales grâce à sa voix intérieure qu’elle surnomme avec affection « son petit dictateur ». Mais lorsque Maaike fait une crise de panique semblant venir de nulle part, sa plus profonde peur devient réalité : elle ne peut pas être parfaite. Durant un burnout d’une année, Maaike part en quête contre son petit dictateur, apprenant à s’estimer qu’être assez est bien suffisant.

Aperçu au Cartoon 360 fin 2019, le projet Burnout Diary revient à Cartoon Forum pour trouver des partenaires pour le côté spécial TV. Développé par le Studio Pupil (House of broken hearts) et produit par Tünde Vollenbroek d’après une direction artistique de Maaike Hartjes, ce projet de spécial TV de 30 minutes sera réalisé par Dario van Vree.

Belzebubs

Belzebubs est une sitcom familiale qui documente la vie quotidienne d’une famille ordinaire vénérant le diable, leurs liaisons amoureuses et les progrès laborieux du malheureux groupe de black métal du père. Sløth, père au foyer, s’est efforcé de faire avancer sa carrière de musicien pendant près de vingt ans, en vain. Le groupe a perdu son batteur au profit de Jésus, a été viré de sa maison de disques et est maintenant confronté à un déluge de dettes. Cependant, leurs murmures sataniques trouvent enfin une réponse lorsqu’ils découvrent Samaël, un jeune et talentueux batteur. Le groupe parviendra-t-il enfin à ressusciter d’entre les morts ? Et surtout, Sløth peut-il tenir les rênes à la fois à la maison et avec le groupe maintenant que les les affaires reprennent ?

Basé sur le vrai/faux groupe de métal du même nom, qui a entraîné la publication de comic-strips qui sont parvenus chez nous via les éditions Glénat, Belzebubs, créé par JP Ahonen et dont les clips avaient déjà été produits et animés par Pyjama Films. L’écriture sera le point clé de ce projet de sitcom, d’une saison de 13 épisode de 22 minutes.

Blue Figures

Blue Figures vise à explorer la relation entre le Jazz et ses musiciens sous la forme d’une série anthologique animée et une collection d’albums de BD  au format d’une pochette contenant un vinyle. Utilisant l’animation pour faire revivre les époques passées, la série dépeindra une vision graphique et contemporaine du Jazz, ses principaux acteurs et son héritage. Chaque épisode sera un court biopic explorant un axe thématique inspiré par un célèbre artiste de Jazz. Chaque épisode sera lié au suivant à travers différents pays et époques grâce un personnage ou un lieu.

Un autre projet déjà approché à Cartoon 360 et produit par Laidak Films, créé par Nathan Otaño (Quand J’ai Remplacé Camille) sur une base de 24 épisodes de 7 minutes, chacun permettant d’aborder un ou une artiste emblématique du Blues et du Jazz. Cette idée, Otaño a confié lors du Cartoon 360 l’ayant mûrie lors de la création de ses courts métrages au Gobelins, où il écoutait beaucoup de ce genre de musique. Je l’avais écrit à l’époque et je le réécris ici : La musique et l’animation sont fait pour s’entendre au travers de l’abstraction musicale et il sera intéressant d’observer comment ce projet va évoluer.

Le Cartoon Forum 2020 dans son édition en ligne aura lieu du 14 au 17 septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *